Le rôle du Cloud dans la transformation numérique de votre entreprise en Afrique

Frédéric Alran, Directeur Général de SAP Afrique Francophone

Frederic Alran 01RABAT, Morocco , 13 Octobre 2017, -/African Media Agency (AMA)/- Aucune entreprise ne nie plus être ensevelie sous des montagnes d’inefficiences ou rater chaque jour de nouvelles opportunités, et les PDG ont désormais tranché sur le fait que le numérique représentait soit une opportunité soit une menace. Dès lors, la question n’est plus de chercher à sensibiliser, mais plutôt de trouver la manière de libérer le pouvoir de la transformation numérique : il s’agit aujourd’hui d’atteindre un nouvel équilibre qui pérennise la santé de l’entreprise entre maintien de l’infrastructure actuelle et innovation ininterrompue.

La mission confiée aux responsables informatiques par les dirigeants d’entreprises a changé. Des décennies durant, la responsabilité principale d’un DSI a été de réduire les coûts et de maintenir les dépenses opérationnelles au strict minimum pour assurer le bon fonctionnement des processus critiques. Désormais, les DSI et les départements informatiques ont pour tâche de stimuler l’innovation. Pour rester compétitif dans une économie numérique, il ne suffit plus d’avoir un environnement technologique dont le principal rôle est la sauvegarde des archives.

La plupart des entreprises investissent de fait beaucoup dans la maintenance et la personnalisation de leurs environnements informatiques pour répondre à leurs besoins commerciaux. Aujourd’hui, presque toutes les entreprises ont un certain niveau de présence sur le Cloud, généralement pour la gestion de la relation client (CRM), la gestion du capital humain (HCM) ou l’approvisionnement. La question qui émane le plus souvent de nos clients n’est pas comment faire leur première incursion dans le Cloud, mais plutôt comment concevoir une stratégie globale sur le Cloud d’entreprise de manière à :

* Protéger les investissements existants,
* Accélérer l’innovation,
* Préserver l’unicité des processus métier d’une entreprise.

Faire le pas vers le Cloud ne signifie pas abandonner certaines parties de l’entreprise de manière fragmentaire ou adopter une approche « jeter et remplacer » .

Le Cloud est l’un des principaux moteurs de la transformation numérique. Il a perturbé le modèle informatique traditionnel en réduisant considérablement les délais de commercialisation et les coûts d’appropriation des solutions innovantes. Sa facilité d’utilisation et d’accès ont permis de simplifier la prise de décisions concernant l’achat, l’accès et l’utilisation de logiciels.

L’informatique « en nuage » offre une opportunité immense pour les entreprises pour améliorer leurs opérations commerciales, quel que soit leur secteur d’activités. Les offres de Cloud modernes réduisent la complexité de l’infrastructure informatique et libèrent des ressources qui peuvent être mieux exploitées dans la conduite de l’innovation. La sécurité arrivant en tête de liste des préoccupations des entreprises et des leaders de l’informatique, les fournisseurs de Cloud offrent également aujourd’hui des services répondant aux exigences les plus strictes dans ce domaine.

Selon l’IDC, les dépenses dans le Cloud devraient augmenter de 25% pour atteindre plus de 100 milliards de dollars et les centres de données en Cloud devraient doubler d’ici à. Par ailleurs, d’autres études révèlent un manque à gagner de près de 237 milliards de dollars par les 200 plus grandes sociétés mondiales due principalement aux coûts cachés de la complexité.

Malgré cette tendance forte, la migration vers le Cloud des applications métier fondamentales s’accomplit toujours avec prudence et souvent aussi une certaine résistance. Les responsables informatiques mentionnent des problèmes tels que les possibles temps d’arrêt, la sécurité, la perte de contrôle sur les processus métier eux-mêmes et les coûts associés.

Gestion de la complexité croissante

À mesure que les technologies telles que l’intelligence artificielle, l’analyse prédictive, la réalité virtuelle, la réalité augmentée et l’Internet des Objets s’emparent du quotidien, les systèmes informatiques d’entreprise et les processus numériques qu’ils conduisent deviennent chaque jour un peu plus complexes. Les entreprises doivent ainsi trouver de nouvelles façons de réduire cette complexité tout en veillant à ce que leurs systèmes informatiques soient suffisamment flexibles pour s’adapter aux exigences d’une technologie décentralisée et d’un environnement de production.

De nombreuses entreprises choisissent de migrer tout ou partie de leurs applications critiques vers le Cloud afin d’accroître leur agilité. Pour que ce processus soit efficace, il est essentiel de comprendre certains des facteurs-clés de succès d’une telle migration. Pour qu’une solution applicative critique fonctionne sur le Cloud, elle doit permettre les 4 points suivants :

1. Une approche de SLA (Service Level Agreement) étendue et holistique qui évite la perte de temps due aux fournisseurs de services multiples.
2. Une intégration au paysage d’application existant.
3. L’accès à l’industrie et aux experts en ingénierie ainsi qu’aux meilleures pratiques pour répondre aux besoins ponctuels et en cours
4. L’aptitude à exploiter de nouvelles compétences et ressources dans l’infrastructure, les équipes techniques et la gestion des applications non-propriétaires.

Les offres Cloud de SAP fournissent aux entreprises l’expertise globale et les connaissances locales nécessaires qui leur permettent de libérer des ressources internes : Elles peuvent ainsi se détourner de la gestion des technologies de l’information – à savoir assurer le bon fonctionnement des systèmes – pour se concentrer sur l’innovation, le véritable moteur de toutes les entreprises prospères dans l’économie numérique d’aujourd’hui. Dès lors, ces offres Cloud permettent de :

Réduire les coûts

Exécuter des applications métier dans le Cloud signifie moins de maintenance, en particulier par rapport aux solutions sur site (on-premise), notamment si l’on considère les nombreux modèles d’abonnement qui incluent une maintenance et un support spécifiques à l’entreprise en plus de l’hébergement. Les investissements pour remplacer le matériel obsolète ne sont plus nécessaires, puisqu’ils sont déjà inclus dans les tarifs mensuels et les accords de service.

L’utilisation de services dans le Cloud permet aux entreprises de rapprocher le coût d’usage et le besoin. Bien que les solutions on premise existantes puissent offrir de nombreuses fonctionnalités (même si elles sont souvent inutiles), les entreprises qui utilisent le Cloud ne paient que ce dont elles ont réellement besoin et qu’elles utilisent. Lorsque les besoins des entreprises changent, elles peuvent alors adapter leurs services et applications de manière flexible directement dans le Cloud.

Libérer le potentiel

En s’associant à un fournisseur leader de solutions Cloud tel que SAP, les entreprises peuvent accélérer les processus métier qui étaient précédemment limités par la performance de leurs systèmes locaux. En outre, elles peuvent rapidement remplacer les applications obsolètes par de nouvelles, compatibles et synchronisées avec les solutions. C’est toute la complexité globale de leur paysage informatique qui est ainsi réduite.

De la même façon, le support (technique) est aussi simplifié : en transférant des applications commerciales isolées vers le Cloud, les entreprises peuvent travailler avec un seul fournisseur qui assume une responsabilité totale. Grâce à une offre complète, gérée « depuis le Cloud » telle que SAP HANA Enterprise Cloud, les entreprises peuvent optimiser leur environnement informatique afin de pérenniser leurs activités. Cela leur permet de se concentrer sur la couche fonctionnelle et commerciale de leur modèle – stimuler l’innovation, la valeur commerciale et la croissance – tout en confiant les aspects techniques de la gestion des systèmes et des applications à un partenaire Cloud réputé.

SAP dispose de 125 millions d’abonnés Cloud et 44 centres de données à la pointe de la technologie dans 27 sites à travers le monde : n’est-il pas temps que vous lui parliez de la façon dont le Cloud peut accompagner votre entreprise dans son périple vers la transformation numérique ?

Distribué par African Media Agency (AMA) pour SAP Africa.

Pour plus d’informations, consultez notre SAP News Center. Suivez SAP sur Twitter sur @sapnews.

À propos de SAP
En tant que leader du marché des logiciels, SAP (NYSE : SAP) aide les entreprises de toutes tailles à mieux fonctionner. Des activités administratives à la salle de réunion du Conseil, de l’entrepôt au magasin avec pignon sur rue, de l’ordinateur de bureau à l’appareil mobile, SAP permet aux personnes et aux entreprises de travailler ensemble plus efficacement et d’utiliser leur compréhension des activités économiques de manière plus efficace pour devancer la concurrence. Les applications et services SAP permettent à plus de 345.000 clients de travailler de manière rentable, de s’adapter en permanence et de croître durablement. Pour obtenir de plus amples informations, consultez le site www.sap.com.

# # #

Toutes les déclarations contenues dans le présent document qui ne sont pas des faits historiques sont des énoncés prospectifs tels que définis aux États-Unis dans le Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Des mots tels que “anticiper”, “croire”, “estimer”, “prévoir”, “annoncer”, “avoir l’intention de”, “peut”, “planifier”, “projet”, “prédire” et “devrait” ou d’autres expressions similaires qui se rapportent à SAP sont destinés à identifier ces énoncés prospectifs. SAP décline toute obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement les énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs sont assujettis à divers risques et incertitudes pouvant faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes. Les éléments pouvant éventuellement avoir une incidence sur les résultats financiers futurs de SAP sont décrits plus en détail dans les documents déposés par SAP à la Commission américaine des opérations de bourse (« SEC »), notamment dans son dernier rapport annuel (formulaire 20-F). Les lecteurs sont priés de ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs, qui ne sont valables qu’à la date de publication du présent communiqué.

© 2015 SAP SE. Tous les droits sont réservés.
SAP et les autres produits et services mentionnés dans ce document, ainsi que leurs logos respectifs sont des marques ou des marques déposées de SAP en Allemagne et dans d’autres pays. Veuillez consulter http://www.sap.com/corporate-en/legal/copyright/index.epx#trademark pour obtenir de plus amples informations et notifications relatives à la marque déposée.

Note aux rédacteurs :
Pour visualiser et télécharger des vidéos et photos de presse numérique, veuillez consulter le site : www.sap.com/photos. Sur cette plate-forme, vous pouvez trouver du matériel de haute résolution pour vos propres canaux médiatiques. Pour visualiser des vidéos sur divers sujets, consultez le site : www.sap-tv.com. Vous pouvez intégrer, à partir de ce site, des vidéos dans vos propres pages Web, partager des vidéos via des liens e-mail, et vous abonner aux flux RSS de SAP TV.

Pour les clients qui souhaitent en savoir plus sur les produits SAP :
Afrique du Sud : +27 11 235 6000
Kenya : +254 706 758764

Pour plus d’informations – réservé aux medias :
Ansophie Strydom, SAP Afrique, +27 (82) 927 9103, a.strydom@sap.com
Adam Hunter, SAP Afrique, +27 (711) 787 035, adam.hunter@sap.com

Source: African Media Agency

Log in | Designed by Village Pixels